Qu’est-ce que l’hygrométrie ?

Pourquoi réguler l’hygrométrie de votre serre ?

  • Pour favoriser le processus de la photosynthèse 
  • Pour prévenir contre les accidents dus à une surchauffe intempestive (dû par exemple à un ensoleillement trop important)

Eviter un taux d’humidité de plus de 80%

L’air, avec un taux d’humidité supérieur à 80%, apporte certaines nuisances :

  • Des maladies telles que des pourritures grisâtres ou encore le mildiou, des taches blanches présentes sur les feuilles ou les branches (voir ci-contre) :
  • Des résidus qui sont lents à sécher
  • Du stress pour la plante
  • La perte de qualité car l’utilisation de l’eau par la plante sera trop lente
  • Une moindre absorption du substrat et des nutriments par la plante

Eviter un taux d’humidité en dessous de 40%

L’air avec un taux d’humidité trop faible apporte aussi certains effets néfastes :

  • Transpiration et donc dépérissement des plantes.

Ce qu’il faut retenir :

  • L’air est dit « humide » quand l’hygrométrie dépasse 75% à 20°C.
  • L’air est considéré comme sec, lorsque l’hygrométrie est en dessous de 35%.
  • Les plants cultivés en serre exigent une humidité entre 40 et 75% pendant leur phase de croissance.
  • En hiver, mieux vaut maintenir l’humidité à un faible niveau (25 à 40 %).

Comment obtenir un taux d’humidité régulé ?

En aérant votre serre

En période hivernale (Décembre à Février), les abris doivent être manipulés de la façon suivante :

  • Fermer totalement l’abri pendant la nuit et assurer une bonne étanchéité de la serre.
  • Ouvrir tôt le matin afin d’éliminer l’excès d’humidité.
  • Fermer un peu plus tôt l’après-midi pour emmagasiner la chaleur et ce afin de garder une température proche de l’optimum pendant la nuit.

De Septembre à Novembre et de Mars à Mai on laisse ouverts, pendant la nuit, les côtés opposés aux vents dominants et on ouvre au maximum l’abri durant la journée afin d’éliminer l’excès de chaleur et d’humidité.

Vous pouvez aussi achetez un petit chauffage portatif.

Augmenter et maintenir un taux d’humidité suffisant

Enfin, le moyen le plus simple d’élever et de maintenir l’humidité de votre serre est de répandre de l’eau sur le sol à l’aide d’un arrosoir ou d’un tuyau d’arrosage. Vous pouvez aussi maintenir de l’eau dans certaines tablettes.

Si votre serre est petite, réservez un petit pulvérisateur à cette tâche. Cela vous oblige cependant à passer une à deux fois par jour, voire plus quand il fait très grand soleil. Un humidificateur en terre cuite peut faire l’affaire.

Découvrez :

Nos serres à l’ancienne
Nos serres adossées